C'est une des idées fortes de notre document fondateur, adopté lors de notre Assemblée Générale constitutive du 31 août 2015.

Ce document, qui détaille les objectifs de notre association, sa philosophie et son esprit, prévoit en effet que :

Les écoles soutenues par LA SEMILLA visent à inscrire l'enfant dans un présent qui change, à l'aider à être un pont entre un passé oublié (mais à redécouvrir) et un futur qui se dessine, entre des traditions locales et une culture internationale. Tout en s'appuyant sur une base de savoirs fondamentaux, elles ont une approche dynamique de la connaissance et veulent aider l'enfant à devenir un adulte créatif qui aura des ressources pour s'adapter à la réalité de demain. Mais l'objectif le plus important demeure de contribuer à le rendre conscient et relié, dans l'empathie, à la nature, à l'autre et à lui-même, pour remplacer la compétition par la coopération.

Cette coopération, pourtant si simple et si naturelle mais qui s'éloigne d'une approche individualiste et compétitive, peut se traduire à tous les niveaux : coopération entre les enfants, entre les enfants et les enseignants, entre les enseignants et les parents, entre l'école et son environnement proche, entre la France et la Colombie, entre l'homme et la nature, entre nos sociétés "modernes" et les sociétés traditionnelles. Pour notre projet d'école dans la Sierra Nevada de Santa Marta, il s'agira sur ce dernier point d'une coopération nourrie d'échanges avec les représentants des indiens koguis, arhuacos ou wiwas, qui ont su garder une sagesse et une culture ancestrale, riche d'enseignements féconds.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre projet, nous vous invitons à lire notre Document Fondateur en cliquant ici : Document_Fondateur.pdf.

Vous pouvez aussi nous adresser vos questions à l'adresse mail suivante : contact@lasemilla.paris

A Bientôt !